HistoireNos vinsEquipeTerroir
Histoire
Histoire
Histoire
Nos vins
Nos vins
Nos vins
Equipe
Equipe
Equipe
Terroir
Terroir
Terroir
Nos vignobles

Inscrivez-vous à la newsletter AXA Millésimes

Découvrir

Cultiver la vigne et élaborer des vins qui expriment

leur terre d'origine

Cette vision qui respecte la nature pour révéler la vérité des grands terroirs définit la philosophie du Domaine de l'Arlot. Une démarche volontariste qui impose des choix parfaitement assumés, de la vinification à l'élevage. Une vision à long terme qui impose l'exigence du détail et la volonté d'affirmer l'exceptionnel.

Biodynamie & naturel

Des vignes cultivées en agriculture biologique


Avec des pratiques bio depuis 2000 et une certification AB en 2014, le domaine a initié la biodynamie en 2003, pratique aujourd'hui étendue à l'ensemble des vignes. Il s'agit de changer le regard sur la culture de la vigne en réapprenant des pratiques anciennes, basées sur les rythmes.
Abandonner les engrais chimiques et les produits de synthèse : la vie peut se remettre en marche. Le pied de vigne est le centre d'un équilibre naturel. Il se développe dans un environnement qui lui permet de faire fructifier des raisins chargés du goût et des caractéristiques propres à la parcelle. Les résultats apparaissent évidents : c'est la meilleure voie pour exprimer la vérité des terroirs.

Une vinification spontanée


Intervenir à bon escient et le moins possible dans la naissance du vin définit la règle de base de la vinification des vins du Domaine de l'Arlot. A l'heure des vendanges, les grappes sont récoltées à la main, les raisins sont triés deux fois, à la vigne et à l'arrivée à la cuverie pour ne conserver que le meilleur de la vendange. Une fois les raisins mis en cuve, les fermentations démarrent naturellement, tout fonctionne selon le ressenti. La vinification en rouge comporte une partie de vendange entière quand le millésime le permet, ce qui contribue à l'élégance des vins. Laisser parler les terroirs, extraire délicatement, c'est la méthode adoptée durant les macérations. Les pigeages sont manuels et le nombre de remontages, toujours très limité.


Un élevage sous surveillance


La volonté d'exprimer la vérité des terroirs passe aussi par une approche précise de l'élevage. Les vins sont mis en fûts une fois la vinification terminée pour les rouges alors que pour les blancs, le passage en fûts débute avant la fermentation alcoolique. Les bois choisis proviennent des forêts de chênes français et les chauffes, de très légères à légères, sont là pour préserver le goût du vin pendant l'étape d'élevage, durant laquelle la fermentation malolactique se déroule spontanément et au rythme des saisons.
Cette phase de lente maturation passe par un contrôle et une surveillance de chaque détail où la dégustation est prépondérante et détermine le moment opportun de mettre les vins en bouteilles.

Fermer